Les alternatives aux produits laitier

Les alternatives aux produits laitier

Par Élise Desaulniers

 Tiré du site : http://ledefivegane21jours.com/ 

Pourquoi remplacer les produits laitiers ?

Il y a quelques années, une question toute banale posée par une amie, allait ébranler un grand pan de mes convictions : « Paraît que les vaches, elles ne produisent pas naturellement du lait. Elles le font parce qu’on les force à le faire. Tu es au courant ?» À vrai dire, je n’en avais aucune idée. Soit que je n’avais rien lu sur la question, soit que j’avais écarté de mes lectures tout ce qui touchait le lait, un sujet qui me semblait bien secondaire par rapport au traitement des poules et des cochons. On a commencé à en discuter et il fallait bien se rendre à l’évidence : pourquoi les vaches seraient-elles différentes des autres mammifères ?  Pour donner du lait, il fallait qu’elles donnent des veaux. Et que faisait-on des veaux ? Et des vaches vieillissantes ? De la viande ? On se questionnait. En même temps que le soleil tombait, mon petit monde de végétarienne s’effondrait. Le lait et la viande étaient-ils vraiment différents ?

 J’ai poursuivi mes lectures. J’ai constaté assez rapidement que, du point de vue de l’éthique animale et environnementale, troquer la viande pour du fromage ne faisait pas vraiment de sens. J’ai aussi vite compris que les belles pubs du lait n’étaient… que des pubs. Au même titre que les pubs d’auto qui font tout pour nous convaincre d’adopter la traction intégrale, les pubs de lait nous le présentent comme un aliment essentiel. Or, les trois quart de l’humanité n’en boivent pas (ils n’ont pas l’enzyme nécessaire à sa bonne digestion) et ils ne s’en portent pas plus mal.

 Non, le lait n’est pas poison. Mais il n’est pas non plus l’aliment miracle qu’on nous vend. Selon de nombreuses études, sa consommation serait liée à un nombre étonnant de problèmes de santé. Par ailleurs, et malgré les images réconfortantes qui ornent les cartons, la production de lait ne se fait pas sans souffrance : les vaches sont séparées de leurs veaux à la naissance. Si ce sont des femelles, elles deviendront d’autres vaches laitières alors que les mâles seront engraissés pour être tués et mangés. Les vaches, qui produisent deux à fois plus de lait que dans les années 60, souffrent aussi souvent de mastite et de boiteries.

Ensuite, après cinq ou six ans de service (parfois moins), les vaches laitières finissent toutes en viande à burger. Elles pourraient pourtant vivre plus de 20 ans ! L’industrie traite les vaches comme de simples moyens de production alors qu’on sait qu’une vache n’est pas un pommier. 

Pour savoir comment remplacer les produits laitiers : http://ledefivegane21jours.com/ 

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s